Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Posts Tagged ‘Monoxyde de carbone

Intoxication au monoxyde de carbone dans une salle de spectacle à Lille

leave a comment »

Soixante-cinq personnes ont été hospitalisées après une intoxication au monoxyde de carbone émis par un chauffage au gaz qui a entraîné l’évacuation des 250 spectateurs d’un concert des petits chanteurs à la croix de bois, à l’église de Phalempin (Nord), au sud de Lille, lundi soir.

Les soixante-cinq victimes, parmi lesquelles seize enfants dont des petits chanteurs, ont été intoxiquées à des degrés divers, mais il n’y a pas eu d’intoxication grave, selon la directrice de cabinet du préfet, Gisèle Rossat-Mignod.Les victimes souffraient pour la plupart de maux de tête ou de vomissements.

Les autres personnes ont pu rentrer chez elles, selon la préfecture et le dispositif était levé peu après 02H00.

Selon les premiers éléments, le chauffage a été activé dès 15H00, dans cette église close et très peu aérée, causant ainsi l’intoxication, selon Gisèle Rossat-Mignod. Une soixantaine de pompiers et une vingtaine de personnels médicaux ont été mobilisés.

L’alerte a été donnée vers 22H15, lorsqu’une personne venue assister au concert a eu un malaise, déclenchant un appel immédiat aux pompiers communaux, qui après le malaise d’une deuxième personne, ont mesuré le taux de monoxyde de carbone qui était « très élevé » et fait évacuer l’église. « Les gens ont tout de suite été acheminés vers la salle des fêtes où ils ont fait l’objet d’un examen médical au cas par cas », selon la directrice de cabinet du préfet.

Dans la salle des fêtes, située à une cinquantaine de mètres de l’église, les gens ont été pris en charge un à un par les secours qui ont oxygéné les personnes évacuées à l’aide de masques.

Les secours ont ensuite procédé à un tri des personnes malades et des personnes saines à l’aide de tests sanguins. « L’évacation de l’église s’est passée sans aucun heurt », a indiqué de son côté le député-maire de Phalempin Thierry Lazaro (UMP), qui assistait, avec d’autres élus, au concert. « Avec le recul, je pense qu’à quelques minutes près, si deux personnes n’avaient pas eu des malaises rapprochés, on aurait peut-être eu des problèmes plus graves pour certaines personnes », estimait, après coup, Thierry Lazaro.

Si le maire de Phalempin estime qu' »il y a certainement eu un problème » avec le chauffage, il précise que l’installation a été inspectée « vendredi dernier ». Première cause de mortalité accidentelle par intoxication, le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant, invisible et inodore, à l’origine chaque année en France de 6.000 intoxications et environ 300 morts.

Les symptômes -maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, évanouissement- peuvent ne pas se manifester immédiatement, alors que ce gaz, qui prend la place de l’oxygène dans le sang, peut être mortel en moins d’une heure.

Publicités

Written by illico

27 janvier 2009 at 7:23

Publié dans actualités

Tagged with

En Dordogne, deux décès dus au monoxyde de carbone

leave a comment »

Un couple de septuagénaires a été retrouvé mort dimanche à Nantheuil (Dordogne) intoxiqué par les émanations de monoxyde de carbone dégagées par un groupe électrogène placé dans une pièce mal ventilée, a-t-on appris de source médicale. Evénement L’homme de 75 ans et la femme de 77 ans ont été découverts dans leur maison avec « un taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant et en présence d’un groupe électrogène », a indiqué à l’AFP le médecin régulateur du Samu en Dordogne, Olivier Huth, ajoutant que les décès sont « manifestement liés » aux émanations toxiques du groupe électrogène. Vingt-neuf personnes ont été hospitalisées en Dordogne en 24 heures en Dordogne pour des intoxications au monoxyde de carbone dues à des groupes électrogènes placés dans des pièces mal ventilées à la suite des coupures de courant provoquées par la tempête de samedi, a-t-il souligné. Quatre d’entre elles ont dû être placées en caisson hyperbar à Bordeaux et les autres ont été hospitalisées pour être oxygénées, selon la même source. Après la tempête qui a balayé samedi tout le Sud-Ouest plus d’un million de foyers sont privés d’électricité et « ce contexte particulier occasionne une recrudescence des intoxications au monoxyde de carbone », a indiqué dans un communiqué la Direction générale de la Santé (DGS). « Depuis samedi dans les départements d’Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, on a dénombré 30 accidents de ce type qui ont intoxiqué au total plus de 100 personnes », selon le texte. La DGS a rappelé que les groupes électrogènes devaient « impérativement être installés à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos et ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur ». Par ailleurs, il ne faut « jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage, ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu », a-t-elle ajouté. Le monoxyde de carbone est un gaz, incolore, inodore et mortel. Les symptômes de l’intoxication sont: maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, et peuvent ne pas se manifester immédiatement.

Written by illico

25 janvier 2009 at 6:03

Publié dans actualités

Tagged with