Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Archive for the ‘Chine’ Category

Lancer de Chaussure sur premier Minsitre Chinois

leave a comment »

Le Premier Ministre chinois reçoit lui aussi une chaussure

Lors d’un discours à l’université de Cambridge, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a été interrompu par une chaussure lancé par un manifestant, tout en le traitant de dictateur.

Il s’agissait d’une vieille chaussure de sport, et elle est tombée à un mètre du Premier Ministre Chinois.

Le lanceur, un jeune homme d’allure occidentale mais qui parlait anglais avec un accent, a été maîtrisé par le service d’ordre de l’université puis interpellé par la police qui n’a pas révélé son identité. Un porte-parole de la police locale a annoncé dans la soirée qu’il avait 27 ans et serait inculpé pour trouble à l’ordre public, avec comparution le 10 février devant les magistrats du tribunal de Cambridge.

La Chine, bien qu’ayant exprimé son profond mécontentement au gouvernement britannique, a fait savoir que les liens bilatéraux ne se ressentiiraient pas de cet incident.

Lors de la conférence, lundi 2 fécvrier 2009, le jeune homme s’est levé, a enlevé une de ses chaussures pour la lancer en direction du dirigeant chinois en criant : « c’est un scandale ». »Ce dictateur là-bas, comment peut-on écouter les mensonges qu’il raconte? Vous ne le contredisez pas ». » Levez-vous et protestez ». tels sont les mots qu’il a prononcé. « Honte à toi, honte à toi », lui ont répondu certains spectateurs. LePremier ministre chinois est demeuré impassible pendant l’incident puis, dans la suite de son discours, il a critiqué le manifestant : « Ce comportement méprisable ne saurait avoir d’effet sur l’amitié entre la Chine et le Royaume-Uni » .

Pourtant, la police avait assuré une stricte sécurité à l’entrée de la salle de concert de la prestigieuse université britannique ; 200 manifestants, apparemment pro-chinois pour la plupart, avaient été maintenus à l’écart .

Evidemment, cet incident rappele l’affaire du 14 décembre, lorsque Mountazir Al Zaidi avait lancé une chaussure sur le Président américain Georges Bush. Au cours de récentes manifestations en soutien à Gaza, à Londres, des manifestants avaient également protesté contre le gouvernement en lançant des chaussures contre les grilles barrant l’entrée de Downing Street, résidence officielle du Premier ministre.

Ce premier voyage du responsable chinois en Grande-Bretagne depuis 2006 est la dernière étape d’une tournée européenne en Allemagne, en Espagne, à Bruxelles et au sommet économique de Davos, en Suisse. Le Ministre a soigneusement cependant évité la France. Le dirigeant chinois avait pour objectif de resserrer les liens avec l’Europe, après des dissensions sur le Tibet suscitées notamment par des visites en Europe du dalaï lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains en exil, que Pékin accuse de sécessionnisme, et de dynamiser les relations commerciales.

Written by illico

3 février 2009 at 7:22

Journée de « l’émancipation des serfs » au Tibet, indignation des exilés

leave a comment »

Journée de « l’émancipation des serfs » au Tibet, indignation des exilés

PEKIN – Le Tibet a décidé d’instaurer une journée annuelle de « l’Emancipation des serfs » correspondant à la répression par l’armée chinoise de l’insurrection antichinoise de 1959 dans la région, a annoncé lundi l’agence officielle Chine Nouvelle.

Le Parlement local a approuvé lundi le projet que soit « célébrée le 28 mars la libération, il y a 50 ans, d’environ un million de serfs » représentant alors quelque 90% de la population tibétaine, a précisé l’agence.

L’annonce a soulevé l’indignation des Tibétains exilés à Dharamsala, dans le nord de l’Inde, pour lesquels le 28 mars est synonyme de l’instauration de la férule chinoise sur le Tibet.

En 1959, le gouvernement chinois, dont les troupes avaient « libéré » le Tibet huit ans plus tôt, avait fait face à une rébellion de fidèles du dalaï lama, le leader spirituel des bouddhistes tibétains, qui avait éclaté le 10 mars.

Après l’avoir écrasée, Pékin avait annoncé le 28 mars 1959 la dissolution du gouvernement local et l’instauration d’un comité provisoire devant préparer l’établissement de la Région autonome du Tibet, sous contrôle du parti communiste au pouvoir en Chine, a rappelé Chine Nouvelle.

La Chine soutient que son intervention dans la région himalayenne a permis de mettre un terme à la théocratie bouddhiste qui y régnait et libérer ainsi un peuple maintenu en servage par 10% de la population.

Le dalaï lama qui a fui la région en 1959, et ses partisans, dénoncent cependant l’oppression politique et religieuse que la Chine exerce sur la région.

La Chine « veut célébrer le jour de +l’émancipation+ (le 28 mars), mais ce jour est celui de la répression des Tibétains par les Chinois », s’est insurgé Sonam Dagpo, secrétaire aux relations internationales du gouvernement tibétain en exil.

Selon les Tibétains en exil, la répression par l’armée chinoise de l’insurrection avait fait quelque 87.000 morts entre mars et octobre 1959.

« Si les Tibétains étaient vraiment des esclaves, pourquoi leurs descendants comme moi se battent-ils pour la liberté ? Nous ne voudrions jamais réinstaurer le vieux système, s’il avait été ainsi », a déclaré le responsable.

L’année dernière, des manifestations pacifiques ont eu lieu dans le « grand Tibet », couvrant la région autonome et certaines zones des provinces voisines, pour commémorer le 49e anniversaire du soulèvement raté.

Ces manifestations ont cependant dégénéré en émeutes le 14 mars à Lhassa, avant que les violences ne se répandent aux régions alentours.

La répression a fait, selon les exilés, environ 200 morts et 1.000 blessés.

Pékin a de son côté accusé les émeutiers d’avoir tué 21 personnes.

Written by illico

21 janvier 2009 at 9:14

Publié dans actualités, Chine, International

Tagged with , ,