Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Archive for the ‘France’ Category

Une polémique entre blogueur et journalistes

leave a comment »

.

Written by illico

23 avril 2009 at 6:12

Publié dans actualités, France

Des bons élèves trop formatés

leave a comment »

A la recherche d’une élite nouvelle.

Le système français, trop élitiste, met de côté de nombreux élèves dont les parcours ne sont pas assez classiques. Les facs américianes ont déjà eu ce problème, et trouvé des réponses. Comment faire en France?

Si les gens sont trop formatés, il y a un risque de sclérose. Je dirais qu’on en est déjà là, d’ailleurs.

Written by illico

21 mars 2009 at 7:51

Publié dans actualités, France, Société

Les bandes en France

leave a comment »

Written by illico

21 mars 2009 at 7:48

Publié dans actualités, France, Société

Agression d’un proviseur

leave a comment »

A propos de l’agression du proviseur de Garges les Gonesses :

France Soir.

Nouvel Obs : trois personnes en garde à  vue.

Nicolas Sarkozy félicite le Proviseur qui s’est physiquement porté au secours d’un élève. Cet homme a eu du courage.

Néanmoins, il faut, après l’avoir félicité, embaucher des surveillants, on se demande comnent ça n’est pas évident !!

Written by illico

21 mars 2009 at 7:36

Publié dans actualités, France

Lycos : c’est fini

leave a comment »

Un article supersympa dans Rue89.

Souvenir, souvenir…

Written by illico

16 février 2009 at 11:36

Publié dans actualités, buzz, France, Web

Crise dans les Antilles

leave a comment »

Rien ne va plus dans les Antilles françaises. Après quatre semaines de grève contre la « vie chère », les négociations ne semblent pas devoir reprendre. Un durcissement du mouvement est même à prévoir en Guadeloupe, selon le Collectif contre l’exploitation (LKP), qui mène la fronde depuis le 20 janvier. « Le mouvement ne s’essouffle pas, il s’amplifie », a prévenu ce week-end le leader du LKP, lie Domota. Il accuse l’État de « vouloir tuer les Guadeloupéens » en envoyant des renforts de gendarmes. En outre, le LKP, qui s’est livré à une démonstration de force samedi en rassemblant entre 9.000 (selon la police) et 50.000 (selon les organisateurs) manifestants, refuse de suivre les élus de gauche qui appellent à un « assouplissement de la grève » et à cesser d’obliger les commerces à fermer. Ces derniers évoquent l’asphyxie économique de l’île et s’engagent à un effort financier en faveur des bas salaires pour relancer les négociations. Charlie Lando, l’un des lieutenants d’Élie Domota, a affirmé ce week-end qu’il n’y avait pas lieu de « durcir » la grève, car « le mouvement se durcit de lui-même ». Ce lundi matin, neuf barrages ont été érigés par les grévistes sur plusieurs axes routiers stratégiques de la Guadeloupe, selon la préfecture. Les responsables du LKP veulent toujours que l’État respecte ses engagements en termes d’augmentation de salaire. Mais l’état, en la personne d’Yves Jego, affirme qu’aucune promesse de cet ordre n’a été faite et que l’état ne peut jouer de rôle dans l’auglmenatation des salaires. Charlie Lando affirme qu’aucun « rendez-vous » n’est prévu avec le patronat. De son côté, l’équipe du Medef de Guadeloupe est renforcée depuis deux jours par la déléguée générale du Medef Réunion, a indiqué dimanche le patron des patrons guadeloupéens, Willy Angèle. Ce dernier a « l’impression d’être le seul à essayer de trouver des propositions ». Situation « catastrophique » sur le front touristique Le mouvement s’est étendu à la Martinique où le collectif du 5 février a également rompu les négociations, et attend un accord écrit de la grande distribution pour reprendre le débat. Yves Jego se dit cependant confiant sur la situation en Martinique. Sur le front touristique, la situation est « catastrophique », selon le président de la Fédération des hôteliers, Nicolas Vion. « Le taux d’occupation est de 20 à 30 % au lieu de 90 à 100 % », explique-t-il. Des salariés ont dû être mis en congé forcé ou au chômage technique. Beaucoup d’observateurs ne voient pas d’issue rapide, et dans tous les cas, pas avant mercredi, date du sommet social à l’Élysée. Le PS demande à Nicolas Sarkozy de « s’exprimer » sur la crise pour marquer le « retour nécessaire de l’État » dans les négociations.

La crise.

20Minutes.

Blocages.

Written by illico

16 février 2009 at 11:32

Publié dans actualités, France

Tagged with ,

Colonna, la suite

leave a comment »

Les nouveaux témoins vont être cités.

Maître Patrick Maisonneuve, l’un des avocats d’Yvan Colonna jugé à Paris en appel pour l’assassinat du préfet Claude Erignac, a annoncé lundi à la presse qu’il allait demander « un supplément d’information » au président de la cour d’assises.

Un ancien collaborateur du préfet Erignac, Didier Vinolas, a laissé entendre vendredi lors du procès que deux de ses meurtriers présumés seraient toujours dans la nature.

Ancien secrétaire général du préfet de Corse, il a en outre déclaré avoir transmis cette information dès 2001-2002 à Yves Bot, ex-procureur de Paris, et avoir récemment informé par écrit Laurent Lemesle, procureur général, et le président de la cour d’assises Didier Wacogne.

Cette révélation a provoqué la colère des avocats de Colonna qui ont dénoncé un « scandale d’Etat » et annoncé le dépôt d’une plainte contre X pour « entrave à la manifestation de la vérité ».

Ils veulent que leur soit communiqué les courriers  adressés au procureur général, au président de la cour d’assises et dont ils n’ont pas eu communication. Selon les résultats, ils demanderont un supplément d’information. Pour eux, ce supplément d’information devrait être fourni par la cour, sans demande spéciale.

« Le témoin a cité un certain nombre de noms. Il a rencontré un procureur (Yves Bot, ndlr), il a mis son informateur au contact de ce procureur, des fonctionnaires de police ont été destinataires de ces informations dont un qui a participé à l’enquête, à savoir le commissaire Philippe Frizon. Et tout cela n’a pas été communiqué au juge d’instruction en charge du dossier », a résumé l’avocat en dénonçant « une anomalie particulièrement grave ».

« La théorie de l’accusation est de dire, il y avait sept hommes dans le groupe des anonymes (six déjà condamnés plus Yvan Colonna, ndlr) et on nous dit qu’il y en a deux qui sont aujourd’hui dans la nature. On serait donc à neuf, ou alors certains n’appartiennent pas au groupe », a-t-il estimé en parlant de « confusion » dans ce dossier.

« Le témoin a dit que son informateur était quelqu’un de tout à fait respectable », a rappelé Me Maisonneuve. « Le procureur de la République qui a rencontré ce témoin a pu vérifier cette respectabilité. Alors, pourquoi ces informations n’ont pas été données au juge en charge du dossier », se demande l’avocat. « A toutes ces questions là, il faut apporter des réponses », a-t-il conclu.

Cette affaire est décidément bien intéressante !!

De nouvelles citations vont être demandées.

Written by illico

16 février 2009 at 11:25

Publié dans actualités, France