Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Posts Tagged ‘presse

Un oligarque achète l’Evening standard

with 2 comments

L’Evening Standard sera racheté par le milliardaire russe et ancien du KGB Alexandre Lebedev. C’est la première fois qu’un Russe (et surtout un oligarque) reprend un quotidien outre-Manche. La société Evening Press, détenue par M. Lebedev et son fils, Evgueni Lebedev, possèdera « une part majoritaire » du journal en difficultés financières pour « une somme symbolique », a annoncé le propriétaire du quotidien, le Daily Mail & General Trust (DMGT), qui conservera une part de 24,9% dans le titre.

Lebedev est un homme d’affaires de 49 ans, ancien collaborateur du KGB du temps de l’URSS ; il assure ne pas vouloir influencer la ligne éditoriale du titre britannique. La famille Lebedev est « ravie d’investir dans l’Evening Standard », a précisé le milliardaire, rappelant son soutien à « une presse libre et indépendante ».

Le journal, fondé en 1827, sera doté d' »un nouveau comité éditorial qui préservera le principe de l’indépendance éditoriale ». La transaction ne sera finalisée qu’ en février.

Pour Martin Morgan, directeur-général de DMGT,  cet accord va  « dans l’intérêt (des) employés comme des actionnaires » du quotidien. « Les investissements prévus par M. Lebedev garantissent l’avenir du journal », a-t-il affirmé.

L’Evening Standard, dont les pertes sont estimées à 20 millions de livres (22 millions d’euros) par an, tire à 287.000 exemplaires. Il a vu ses ventes se stabiliser en 2008, après une très forte baisse en 2007, due à la concurrence d’un gratuit du soir, The London Paper, publié par le groupe concurrent Murdoch.

On sera intéressé d’apprendre que M. Lebedev est aussi l’un des propriétaires, avec l’ancien président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev, de l’hebdomadaire libéral russe Novaïa Gazeta, qui employait la journaliste spécialiste du Caucase assassinée Anna Politkovskaïa. La fortune de Lebedev, personnalité relativement indépendante du Kremlin, se compose de   participations dans la banque russe NRB,  de compagnies d’assurances, et d’aéronautique. Il est l’un des principaux actionnaires d’  Aeroflot. Dans une interview au Guardian publiée la semaine dernière, M. Lebedev avait assuré qu’il n’avait pas l’intention d’interférer dans la politique britannique. « Mon influence sera proche de zéro », a-t-il déclaré selon le journal. Le Guardian assurait par ailleurs que la transaction avait été autorisée par le Kremlin – belle indépendance .

M. Lebedev a apparrment tenté en vain d’acheter le quotidien britannique de référence The Times. Il aurait également des vues sur l’Independent, financièrement flageolant, selon des rumeurs de presse.

La capitale britannique est le lieu de résidence de nombre d’hommes d’affaires russes, même si les liens entre Londres et Moscou se sont fortement refroidis depuis l’empoisonnement criminel de l’ex-agent russe Alexandre Litvinenko en novembre 2006. Il y a quelques jours,  la justice française a donné son accord à la reprise par Alexandre Pougatchev, fils de l’oligarque russe Sergueï Pougatchev, de France Soir.

Les oligarques vont-ils racheter la presse européenne?

Qu’en penserait Narvic?

Publicités

Written by illico

21 janvier 2009 at 2:12