Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Archive for the ‘musique’ Category

Orka, des McGyvers des îles Feroe qui font du rock à la ferme

leave a comment »

Une batterie faite de bidons rouillés, un piquet de clôture comme contrebasse, un orgue dont les tuyaux sont des bouteilles de soda usagées… Orka, un groupe des îles Féroé dont le premier album sortira lundi, fabrique ses instruments avec du matériel récupéré dans une ferme.

« L’idée, c’était d’utiliser uniquement des choses qui se trouvaient dans la ferme de mon père pour construire des instruments et faire de la musique », a expliqué à l’AFP la tête pensante d’Orka, Jens Thomsen, lors du passage du groupe aux Trans Musicales de Rennes en décembre.

Les Féroïens y ont présenté un spectacle créé pour les Trans en collaboration avec un autre amoureux de sons inhabituels, le Français Yann Tiersen.

Ce spectacle salué par la critique a attiré l’attention sur Orka avant la sortie de l’album « Livandi Oyda » (Ici d’Ailleurs/Differ-Ant), enregistré dans la grange de la ferme Thomsen.

Jeune ingénieur du son de formation, Thomsen a eu l’idée de construire des instruments en matériaux de récupération dans le cadre d’un projet d’école. « A la base, c’était juste une expérience et puis ça a grossi pour aboutir à un album », se souvient-il.

Il a conçu tous les instruments de son groupe de doux dingues. Ce drôle de bric-à-brac industriel et poétique n’a rien à envier au « Gaffophone », la harpe géante bricolée par le héros de BD Gaston Lagaffe.

Thomsen joue d’une contrebasse faite avec un piquet d’enclos à moutons. Le chanteur, Kari Sverrisson, s’escrime sur une harpe artisanale -un manche et des cordes fixés sur un bidon de pétrole rouillé- dont le son évoque celui d’un luth japonais.

D’autres tonneaux métalliques servent de fûts à la batterie, avec une poubelle en plastique en guise de grosse caisse.

L’orgue du groupe est encore plus spécial: il a été construit à partir d’une machine à embouteiller le lait et produit des sons de flûte de Pan grâce à un système qui envoie de l’air comprimé dans des bouteilles de soda.

Si la démarche est originale à l’extrême, elle n’est ni gratuite ni anecdotique. La musique d’Orka est noire et mue par une énergie primitive, percussions martiales, sonorités brutes et industrielles. Mais elle n’est pas absconse pour autant.

« Il y a de vraies chansons, de vraies mélodies, ce n’est pas que de l’expérimentation et c’est ça qui est intéressant », juge Yann Tiersen, qui aimerait poursuivre sa collaboration avec Orka à l’avenir.

Les chansons de ce quintette, également composé de Bogi a Lakjuni, Magni Hojgaard et Jogvan Andreas a Brunni, sont interprétées en féroïen, une variante du norvégien ancien. Ces mélopées sont ancrées dans la tradition des poètes et conteurs nordiques.

« Livandi Oyda » participe d’une curiosité nouvelle pour les musiques des îles Féroé (« îles aux moutons »), archipel de 48.000 âmes situé entre l’Ecosse, l’Islande et la Norvège et province autonome du Danemark.

Cette scène aimerait connaître la même mise en lumière que sa cousine islandaise il y a quelques années, berceau d’autres excentriques givrés comme Björk ou Sigur Ros.

Ainsi, le chanteur pop féroïen Teitur commence à faire parler de lui en Europe.

Et d’autres artistes venus des Féroé, Hogni et le groupe The Ghost, se sont produits devant des professionnels du monde entier au Midem (Marché international du disque), qui s’est achevé mercredi à Cannes, signe que l’archipel veut mettre sa musique en valeur.

AFP

Publicités

Written by illico

24 janvier 2009 at 3:09

A propos de musique

leave a comment »

Sonific songspot, dont j’aimais beaucoup les choix musicaux, a disparu, et je voudrais  me trpouver une alternative à deezer.

Voici là une liste de sites de paratge du musique, je vais devoir passer du temps à les essayer, courage.

Written by illico

17 août 2008 at 7:17

Publié dans musique

Tagged with