Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Archive for février 1st, 2009

Affaires de Kouchner

with 2 comments

Très intéressant.

Après la réélection de Jacques Chirac à l’Elysée, en mai 2002, Bernard Kouchner quitte le ministère de la Santé. Peu après, il se lance dans le consulting. En 2003 et 2004, comme l’avait révélé à l’époque la Lettre du Continent, les sociétés Imeda (International Medical Alliance) et Africa Steps – dirigées par deux de ses proches, Eric Danon et Jacques Baudouin – signent deux contrats avec le ministère de la Santé du Gabon, pays peu connu pour son souci de bonne gouvernance. Ils portent sur un «audit complet du système gabonais et [une] proposition de réforme», et sur «l’élaboration d’un nouveau plan national de développement sanitaire». Le tout pour une somme dépassant les 2 millions d’euros. L’ancien ministre de la Santé de Lionel Jospin sera le maître d’œuvre de ces études.

La suite sur Libération.

Article repris sur Torapamavoa

Publicités

Written by illico

1 février 2009 at 5:38

Justifications abusives

leave a comment »

Jusqu’où aller pour justifier les caprices d’un chef d’Etat?

Frédéric Lefèvre va jusqu’à prononcer les mots suivants : Talamoni est à la limite… et il veut dire, à la limite du terrorisme. Qu’est-ce que c’est, précisément, la limite du terrorisme?  Pourquoi frédéric Lefèvre ne se débrouille-t-il pas pour dévier la conversation, et ne pas partir dans des chemins douteux où il se perdra?

Est-il stupide?

Signalé ici.

Written by illico

1 février 2009 at 5:00

La France : transparente sur ses finances publiques

leave a comment »

La France se trouve parmi les trois pays les plus transparents sur leurs finances publiques, avec la Grande-Bretagne et de l’Afrique du Sud : c’est ce que révèle une étude publiée samedi par le Partenariat budgétaire international (IBP).

L’IBP, une organisation non gouvernementale qui milite pour la transparence des Etats sur leurs finances, attribue une note sur 100 à 85 pays, à partir de réponses données à un questionnaire par des organisations indépendantes dans chacun de ces pays.

La France obtient la note de 87, à égalité avec l’Afrique du Sud, et juste derrière la Grande-Bretagne (88). Lors de la première édition de l’enquête en 2006, elle s’était classée première.

Dans les pays fournissant à leurs citoyens des « renseignements approfondis » sur leur budget on trouve  la Nouvelle-Zélande (86) et les Etats-Unis (82).

En queue de peoloton, avec des renseignements « épars ou nuls », figurent 25 pays, la moitié sont en Afrique. La Chine (14 points) et l’Arabie saoudite (1) font partie de ces pays parmi les moins transparents.

L’IBP estime que « 80% des gouvernements dans le monde ne fournissent pas des informations suffisantes au public pour justifier la gestion de leur argent » et que près de la moitié « fournissent des informations si minimes qu’ils peuvent dissimuler les dépenses impopulaires, inutiles, ou liées à la corruption ».

« Beaucoup de pays pourraient améliorer leur transparence pour un coût très faible. Car nous savons qu’ils établissent les bonnes statistiques, mais ne les publient pas », a expliqué à l’AFP le directeur de l’IBP, Warren Krafchick.

M. Krafchick a ajouté que le niveau de transparence ne dépendait « pas des moyens économiques, mais d’une volonté politique », citant la bonne note du Sri Lanka (64, comme l’Allemagne) ou du Botswana (62).

Written by illico

1 février 2009 at 4:47

Flagrant délit de chantage sur une mineure

leave a comment »

Une adolescente de 15 ans, harcelée sur internet par un jeune homme habitant dans l’Est de la France, est parvenue à alerter les gendarmes qui ont pris son agresseur en flagrant délit.

L’adolescente « chattait » sur internet avec cet homme, lorsqu’il a exercé un chantage pour la contraindre à se déshabiller devant la caméra de son ordinateur.

Mise en confiance par son interlocuteur, la jeune fille accepte de lui envoyer son numéro de portable afin de faire connaissance. Quand il a eu le numéro, l’homme a tenté de forcer la jeune fille à se dévêtir en la menaçant en cas de refus, de faire circuler son numéro de téléphone sur internet, a révélé le Dauphiné libéré.

L’adolescente a alors prévenu les gendarmes qui se sont déplacés à son domicile.

Ces derniers ont demandé à la victime de poursuivre sa conversation, le temps de mettre en place des techniques pour repérer l’internaute et lui demander de cesser ses agissements.

« Nous lui avons vite signalé qu’il n’avait plus en ligne une jeune fille, mais des militaires. Il ne se rendait pas compte de ce qu’il risquait en menaçant ainsi une jeune fille ! », a déclaré un gendarme au Dauphiné libéré.

S’il fait l’objet de poursuites pour tentative de corruption de mineur, l’auteur des faits, âgé de 24 ans, risque 5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende pour « tentative de corruption de mineur ».

Written by illico

1 février 2009 at 4:44

Publié dans actualités, Société, Web

Crise au Japon

leave a comment »

Les géants japonais de l’électronique, Sony, Hitachi, NEC, Toshiba, tombent les uns après les autres dans le rouge, victimes impuissantes d’une chute des commandes, d’une baisse des prix et d’un yen qui n’en finit pas de grimper. Près de 6 milliards d’euros de pertes pour Hitachi, alors qu’il y a trois mois encore, il promettait des bénéfices. Résultat: 7.000 emplois supprimés, plan d’économies oblige. Même drame pour NEC qui se dit forcé de se séparer de 20.000 salariés dans le monde, après avoir lui aussi prévu des pertes annuelles colossales (2,4 milliards d’euros). Hitachi et NEC sont les énièmes industriels emblématiques du Japon à sombrer sous les coups que leur assène la crise économique mondiale, qui a pris un tour dramatique depuis septembre 2008. Sony avait commencé en décembre en annonçant la suppression de 16.000 postes dans son activité centrale, l’électronique, soudainement déficitaire. Puis est venu de Toshiba (4.500 emplois rayés, 2,33 milliards d’euros de pertes redoutées), accompagné d’une cohorte d’entreprises moins connues du public mais tout aussi étranglées que leurs grandes soeurs. Le Japon n’a sans doute jamais vécu une série de mauvaises nouvelles économiques en un laps de temps aussi court. On se rappelle de la crise qui submergea le Japon durant les années noires consécutives à l’éclatement de la bulle immobilière et financière endogène, dans les années 1990. Tous les champions nippons de l’électronique, qui disposent de technologies de pointe et de puissants outils de production, subissent non seulement l’impact de la détérioration du marché, mais aussi celui,de la hausse du yen face aux autres devises. Le renchérissement du yen, consécutif à la crise financière, amoindrit leur compétitivité face aux concurrents américains, européens ou sud-coréens et dévore leurs marges alors qu’une part grandissante de leur activité dépend de leur présence à l’étranger. Et les patrons des fleurons du secteur de défiler jour après jour devant les journalistes et analystes pour expliquer leurs plans de sauvetage, comme l’ont fait avant eux leurs homologues de l’industrie automobile. Réduction de la masse salariale, gel de projets, coupes dans les investissements, liquidation d’activités, rapprochements partiels avec des concurrents: les recettes sont partout les mêmes, mais leurs effets loin d’être garantis tant les entreprises semblent plongées dans le brouillard. « Dans un tel contexte, la moindre faiblesse nous expose aux pires difficultés », a expliqué le PDG de Sony, Howard Stringer.

Written by illico

1 février 2009 at 4:41

Arrestation du demi-frère du Président Obama pour possession de drogue

with 4 comments

A Nairobi, un demi-frère du président américain Barack Obama, soupçonné de possession de marijuana, a été interpellé chez lui samedi avant d’être remis en liberté quelques heures plus tard. George Hussein Obama, 27 ans, né du même père que le chef de l’Etat américain, a été appréhendé à son domicile dans le bidonville d’Huruma où il travaille comme mécanicien. « Je crois qu’il s’agit d’une erreur. Je ne me drogue pas. Ils m’ont relâché sans m’avoir inculpé, » a déclaré George Obama à Reuters. Le quotidien Nation précisait dans son édition de dimanche que George Obama devait être présenté devant un tribunal lundi pour répondre des inculpations de possession de substance prohibée et de résistance aux forces de l’ordre. Obama a affirmé que ces informations étaient fausses, tandis que la police kényane s’est refusée à tout commentaire. George Obama connaît à peine son illustre demi-frère, les deux hommes s’étant brièvement rencontrés lors d’une visite de Barack Obama à Nairobi alors que son cadet était encore un enfant.

Written by illico

1 février 2009 at 11:30