Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Erdogan quitte le somment de Davos : le Hamas satisfait, mais les opposants très critiques

leave a comment »

Le geste de colère du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan à Davos, après un accrochage verbal avec le président israélien Shimon Peres, lui a valu des félicitations du Hamas, des gros titres dans les médias du Moyen-Orient, et un accueil en héros dans son pays. Dans un discours, lors d’un débat au Forum économique mondial (WEF), en faveur de l’offensive menée par Israël dans la bande de Gaza, le président israélien a demandé à Erdogan, en élevant la voix et en le montrant du doigt, comment il réagirait si des roquettes s’abattaient chaque nuit sur Istanbul.M. Erdogan a entrepris de répondre à M. Peres, mais, interrompu par un journaliste, il s’est levé et a quitté le forum de Davos en promettant de ne jamais y revenir, le tout en présence de Ban Ki-moon, secrétaire général de l’Onu, et d’Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe. M. Erdogan a dit : « Je ne pense pas que je reviendrai à Davos parce que vous ne me laissez pas parler. Le président (Peres, ndlr) a parlé 25 minutes et je n’en ai eu que la moitié ». Il a précisé que lors d’une conversation téléphonique, M. Peres avait regretté l’incident ( ce que la présidence israëlienne dément formellement). M. Edogan a été applaudi, pour ce départ précipté, par ses partisans en Turquie, qui se sont dit « fiers de lui » (Le parti de M. Erdogan, le parti de la Justice et du développement, le AKP, est de la miuvance islamiste) . Le mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza a également salué le geste de M. Erdogan. « Le Hamas rend hommage à la position courageuse du Premier ministre turc qui a défendu en direct à Davos les victimes de la guerre sioniste criminelle contre nos enfants et nos femmes à Gaza, au visage du mal sioniste Shimon Peres », a affirmé le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum dans un communiqué. Mais son geste a été critiqué en Turquie où l’opposition reprochait déjà à M. Erdogan d’avoir apporté son appui au Hamas, au détriment du principal allié d’Ankara dans la région, Israël. M. Erdogan avait critiqué quasi-quotidiennement l’opération de 22 jours d’Israël à Gaza qui a coûté la vie à plus de 1.330 Palestiniens. « M. Erdogan a ruiné le prestige international de la Turquie. Soutenir la cause palestinienne est une chose mais soutenir le Hamas en est une autre » ,a commenté Onur Öymen, vice-président du principal parti d’opposition CHP, sur la chaîne d’information NTV. « M. Erdogan s’est présenté comme le porte-parole d’une organisation classée terroriste », a indiqué cet ancien ambassadeur. Critiqué pour son manque d’égard pour M. Peres, un dirigeant âgé de 85 ans et lauréat du prix Nobel de la paix, M. Erdogan a souligné: « je ne suis pas issu de la diplomatie, je suis un homme politique ». L’opinion publique turque est coutumière des sorties inattendues de M. Erdogan, un politicien charismatique de 53 ans connu pour son franc-parler, depuis son arrivée au pouvoir en 2002 en Turquie, pays musulman mais laïc.

Publicités

Written by illico

30 janvier 2009 à 12:04

Publié dans actualités, International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :