Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

L’émissaire américain au Proche Orient

with one comment

L’émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, nouvellement investi par le Président Obama de tous pouvoirs pour parler en son nom, était attendu mardi 27 janvier au Proche-Orient pour une mission d’information, avec une première halte au Caire.

Après une rencontre avec  M. Obama à la Maison Blanche, en présence de la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, sa visite de huit jours le mènera en Israël, en Cisjordanie, ainsi qu’en Egypte, en Jordanie, en Arabie Saoudite, en France et en Grande-Bretagne.

La cause de la paix au Proche-Orient est importante pour les Etats-Unis, « elle est importante pour moi personnellement », a dit le président américain en accueillant l’émissaire dans le Bureau ovale. Le sénateur Mitchell devra obtenir de véritables progrès, selon Obama.

Ce voyage est l’une des premières initiatives diplomatiques de la nouvelle administration. les déclarations de M. Obama sont cependant sinon naîves, du moins banales : la mission est urgent, M. Mitchell doit écouter les acteurs régionaux ; « nous espérons que le sénateur Mitchell pourra nous donner des idées sur la manière de solidifier le cessez-le-feu (entre Israël et le mouvement radical Hamas dans la bande de Gaza) pour assurer la sécurité d’Israël et faire en sorte que les Palestiniens de Gaza reçoivent les approvisionnements de base dont ils ont besoin ».

George Mitchell devrait rester trois jours, de mercredi à vendredi, en Israël et en Cisjordanie pour des entretiens avec les dirigeants israéliens et palestiniens, avant de poursuivre sa tournée avec des entretiens à Amman avec les dirigeants jordaniens, puis se rendre dimanche à Ryad. Deux étapes en Europe, à Paris lundi puis Londres mardi, sont ensuite planifiée, avant le retour à Washington pour compte rendu.

Né d’un père irlandais et d’une mère libanaise, George Mitchell est considéré comme l’un des artisans de la paix en Irlande du Nord. Il est aussi un bon connaisseur du Proche-Orient: en 2000, il avait présidé une commission internationale chargée de trouver les moyens de faire cesser la violence entre Palestiniens et Israéliens.

Publicités

Written by illico

27 janvier 2009 à 9:43

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Souhaitons lui bonne chance !!! je doute qu’il arrive à faire mieux que les autres….

    Babioles

    27 janvier 2009 at 11:11


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :