Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Archive for janvier 25th, 2009

L’Egypte continue les négociations pour une trêve durable à Gaza

leave a comment »

L’Egypte a poursuivi sa médiation en vue d’une trêve durable à Gaza en discutant dimanche avec le Hamas des moyens d’éviter une nouvelle guerre, trois jours après avoir reçu un émissaire israélien.

Une semaine après la fin du conflit meurtrier entre Israël et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007, des représentants du mouvement islamiste palestinien se sont entretenus avec le chef des renseignements égyptiens Omar Souleimane des moyens de « consolider le cessez-le-feu et de parvenir à un accord de trêve » durable, a indiqué l’agence officielle Mena.

Les discussions ont également porté sur la manière de « mettre fin au blocus, d’ouvrir les points de passage et de reprendre le dialogue national palestinien », a précisé l’agence.

Rien n’a filtré de l’entretien, mais un porte-parole du Hamas à Damas a répété à l’AFP que le mouvement était prêt à observer une trêve « d’un an maximum », à condition que l’Etat hébreu mette fin au blocus.

La délégation du Hamas comprend Emad el-Alami et Mohammed Nasr, membres du bureau politique du Hamas en exil à Damas, ainsi que des représentants du mouvement à Gaza, Salah al-Bardawil et Jamal Abou Hachem, selon l’agence Mena.

Pendant le conflit, M. Souleimane, l’homme-clé des négociations, s’est entretenu séparément avec des responsables israéliens et du Hamas, afin de tenter d’appliquer un plan de sortie de crise proposé par le président Hosni Moubarak.

Jeudi, le général Souleimane a reçu pendant cinq heures le négociateur israélien Amos Gilad.

M. Gilad a déclaré samedi sur une chaîne israélienne que l’Egypte était « en mesure » de mettre fin à la contrebande d’armes de son territoire vers la bande de Gaza.

« La disposition de l’Egypte à oeuvrer contre la contrebande d’armes est sans précédent, a-t-il affirmé.

L’armée israélienne a lancé le 27 décembre l’opération « Plomb durci » contre le Hamas qui, en 22 jours, a fait plus de 1.300 morts palestiniens.

Israël avait fixé deux objectifs à l’offensive: l’arrêt des tirs de roquettes de Gaza sur son territoire et celui de la contrebande d’armes vers Gaza.

La ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a prévenu qu’Israël se réservait le droit de frapper de nouveau les tunnels creusés sous les 14 km de la « ligne de Philadelphie ».

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, se rendra en milieu de semaine prochaine à Washington afin de discuter de la mise en oeuvre d’un accord bilatéral de lutte contre la contrebande d’armes.

Israël a conclu avec les Etats-Unis un accord de lutte contre les filières d’acheminement, obtenant un engagement de quatre pays européens à faire de même.

La France a ainsi envoyé une frégate dans les eaux internationales au large de la bande de Gaza pour participer à la lutte contre la contrebande d’armes, en coopération avec l’Egypte et Israël.

Mais le représentant du Hamas à Beyrouth, Oussama Hamdane, a affirmé que son mouvement allait « continuer à acquérir des armes ».

« Ni les porte-avions ni la surveillance aérienne et maritime ne peuvent nous empêcher de disposer d’armes ou d’introduire des armes dans la bande de Gaza et en Cisjordanie », a dit M. Hamdane. « La résistance (contre Israël) doit continuer et doit vaincre et pour cela nous devons disposer d’armes, c’est un droit légitime », a-t-il ajouté.

L’Egypte entend aussi « réconcilier » le Hamas et le Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Des dirigeants de factions palestiniennes, dont le Fatah, sont attendus cette semaine au Caire.

Publicités

Written by illico

25 janvier 2009 at 6:07

Publié dans actualités

Tagged with ,

Mobilisation contre les tempêtes

leave a comment »

Des milliers de secouristes en Espagne et en France, luttaient dimanche contre des incendies de forêt ou tentaient de réparer les réseaux électrique et ferroviaire endommagés par une violente tempête qui a balayé le sud de l’Europe, faisant 19 morts. Evènement

En Espagne, 700 pompiers et militaires et 14 avions ou hélicoptères ont été mobilisés pour maîtriser trois incendies qui ont ravagé des centaines d’hectares et qui étaient attisés par des rafales de vent dans la région de Valence (sud-est).

Dans ce pays, la tempête a fait douze morts, dont quatre enfants tués dans l’effondrement samedi d’un gymnase à Sant Boi de Llobregat, près de Barcelone

Dimanche, elle a atteint l’Italie où une femme a été emportée par la mer alors qu’elle se promenait sur une plage de la côte amalfitaine (sud).

L’opérateur ERDF (Electricité Réseau Distribution France) a indiqué que le réseau électrique était « fortement endommagé ». Par endroits, a-t-il précisé, cette tempête « est supérieure en intensité à celle de 1999 » qui avait provoqué la mort 92 personnes et des dégâts matériels estimés à 7 milliards d’euros.

Et la Société des chemins de fer SNCF a mobilisé un millier d’agents pour intervenir sur les lignes touchées par la tempête.

Plus de 400 passages à niveau ont été déclarés hors service faute d’alimentation électrique alors que des voies ont été obstruées par des arbres arrachés par le vent.

De son côté, France Télécom a également mobilisé 1.000 techniciens pour réparer les « dégâts considérables » sur son réseau et dépanner ainsi 350.000 clients privés de téléphone.

La tempête a également eu des « conséquences dramatiques » pour les forêts, en particulier dans les massif des Landes (1 million d’hectares) où les vents ont « été aussi forts qu’en 1999 », selon la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Chantal Jouanno.
Selon le syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest, la tempête a ravagé 60% de la forêt dans le Sud de la Gironde et les Landes.

En visite dans les zones sinistrées, le président Nicolas Sarkozy a annoncé que l’armée de Terre allait être mobilisée pour prêter main forte aux secouristes.

En Italie, les liaisons entre la Sicile et les plus petites îles comme Lampedusa et Pantelleria ont été interrompues dimanche en raison du mauvais temps marqué par des vents forts et des pluies incessantes.

Deux bateaux qui étaient partis du port de Palerme, avec respectivement 121 et 227 passagers, à destination de la Tunisie, ont rebroussé chemin peu après leur départ en raison d’une mer difficile.

La météo prévoyait une nouvelle aggravation du temps lundi.

Written by illico

25 janvier 2009 at 6:06

Publié dans actualités

Tagged with

En Dordogne, deux décès dus au monoxyde de carbone

leave a comment »

Un couple de septuagénaires a été retrouvé mort dimanche à Nantheuil (Dordogne) intoxiqué par les émanations de monoxyde de carbone dégagées par un groupe électrogène placé dans une pièce mal ventilée, a-t-on appris de source médicale. Evénement L’homme de 75 ans et la femme de 77 ans ont été découverts dans leur maison avec « un taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant et en présence d’un groupe électrogène », a indiqué à l’AFP le médecin régulateur du Samu en Dordogne, Olivier Huth, ajoutant que les décès sont « manifestement liés » aux émanations toxiques du groupe électrogène. Vingt-neuf personnes ont été hospitalisées en Dordogne en 24 heures en Dordogne pour des intoxications au monoxyde de carbone dues à des groupes électrogènes placés dans des pièces mal ventilées à la suite des coupures de courant provoquées par la tempête de samedi, a-t-il souligné. Quatre d’entre elles ont dû être placées en caisson hyperbar à Bordeaux et les autres ont été hospitalisées pour être oxygénées, selon la même source. Après la tempête qui a balayé samedi tout le Sud-Ouest plus d’un million de foyers sont privés d’électricité et « ce contexte particulier occasionne une recrudescence des intoxications au monoxyde de carbone », a indiqué dans un communiqué la Direction générale de la Santé (DGS). « Depuis samedi dans les départements d’Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, on a dénombré 30 accidents de ce type qui ont intoxiqué au total plus de 100 personnes », selon le texte. La DGS a rappelé que les groupes électrogènes devaient « impérativement être installés à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos et ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur ». Par ailleurs, il ne faut « jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage, ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu », a-t-elle ajouté. Le monoxyde de carbone est un gaz, incolore, inodore et mortel. Les symptômes de l’intoxication sont: maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, et peuvent ne pas se manifester immédiatement.

Written by illico

25 janvier 2009 at 6:03

Publié dans actualités

Tagged with

Où évacuer les actifs pourris des banques allemandes?

with one comment

Le gouvernement allemand cherche à soulager les banques de leurs actifs toxiques, mais se trouve en dangereuse posture. La solution radicale, celle de la « bad bank », coûerait cher au contribuable. Une « bad bank » rachète les actifs sans valeur des banques, invendables sur le marché,pour les revendre plus tard, quand la situation s’est normalisée. La valeur réelle de ces actifs a fondu comme neige au soleil sous l’effet de la crise : ils polluent maintenant les comptes des banques : elles doivent procéder à des dépréciations, ce qui pèse sur leurs résultats etrend plus difficile de nouveaux emprunts. Selon le magazine Spiegel, les actifs « pourris » des 20 principales banques allemandes atteindraient 300 milliards d’euros. Pour l’ensemble du secteur, ce serait un total de 1.000 milliards d’euros. La Deutsche Bank, première banque du pays, a provoqué une onde de chaoc en annonçant une perte de près de 5 milliards sur le seul quatrième trimestre. Ceci permet de juger de la situation du marché allemand. Le plan fédéral de soutien des banques, doté en octobre de 400 milliards d’euros de garanties publiques et 80 milliards d’euros de recapitalisation, est très critiqué. les banquiers réclament un système de « bad bank », ce qui coûterait entre 150 et 200 milliards d’euros pour le contribuable, selon le ministre fédéral des Finances Peer Steinbrück, alors que le budget de l’Allemagne est déjà plombé par la récession. Par ailleurs, 2009 est une année électorale en Allemagne, avec des élections générales en septembre. Les électeurs ne manqueront pas de faire leurs comptes, et forcément le gouvernement, s’il fait trop de dépenses, se heuretera à un problème. Du coup, on discute à berlin des alternatives à une « bad bank » classique : chaque banque pourrait réer sa « structure de défaisance », selon le Süddeutsche Zeitung de vendredi citant des sources gouvernementales. Seulement voilà : cette solution, séduisante sur le papier car permettant à chaque institut de traiter ses propres actifs toxiques, « n’éviterait pas à l’Etat de verser des liquidités ou des garanties pour permettre aux banques d’équilibrer le passif de leurs bilans », objecte une source parlementaire à l’AFP. Autre solution prônée par des députés conservateurs (CDU) : que l’Etat récupère des actifs toxiques des banques à hauteur de la valeur de ces titres lors du bouclage des bilans annuels. « L’Etat prendrait en charge les actifs sans être obligé de verser des liquidités aux banques », explique le député Steffen Kampeter, responsable des questions budgétaires pour le parti conservateur. Mais l’Etat spporterait la dépréciation des titres quand ils arriveront à échéance. En contrepartie, « les banques devraient rembourser l’Etat avec des parts de leurs bénéfices », et ce pendant « plusieurs années », poursuit M. Kampeter dans une note ; ce système avait été employé avec succès pour assainir les banques est-allemandes après la Réunification. De nombreuses questions restent cependant en suspens. « Est-ce que les banques devront racheter un jour (les titres, ndlr), et si oui, à quel prix? » s’interroge Michael Kemmer, le patron de la banque régionale BayernLB, dans le Süddeutsche Zeitung. En outre, « les règles internationales de comptabilité rendent difficile un retrait total des actifs critiques du bilan (…), ajoute-t-il. C’est un sujet énormément complexe ».

Comprendre la crise.

Ou là.

Written by illico

25 janvier 2009 at 8:37