Sic transit gloria mundi

Le bloc note personnel de Charlie

Journée de « l’émancipation des serfs » au Tibet, indignation des exilés

leave a comment »

Journée de « l’émancipation des serfs » au Tibet, indignation des exilés

PEKIN – Le Tibet a décidé d’instaurer une journée annuelle de « l’Emancipation des serfs » correspondant à la répression par l’armée chinoise de l’insurrection antichinoise de 1959 dans la région, a annoncé lundi l’agence officielle Chine Nouvelle.

Le Parlement local a approuvé lundi le projet que soit « célébrée le 28 mars la libération, il y a 50 ans, d’environ un million de serfs » représentant alors quelque 90% de la population tibétaine, a précisé l’agence.

L’annonce a soulevé l’indignation des Tibétains exilés à Dharamsala, dans le nord de l’Inde, pour lesquels le 28 mars est synonyme de l’instauration de la férule chinoise sur le Tibet.

En 1959, le gouvernement chinois, dont les troupes avaient « libéré » le Tibet huit ans plus tôt, avait fait face à une rébellion de fidèles du dalaï lama, le leader spirituel des bouddhistes tibétains, qui avait éclaté le 10 mars.

Après l’avoir écrasée, Pékin avait annoncé le 28 mars 1959 la dissolution du gouvernement local et l’instauration d’un comité provisoire devant préparer l’établissement de la Région autonome du Tibet, sous contrôle du parti communiste au pouvoir en Chine, a rappelé Chine Nouvelle.

La Chine soutient que son intervention dans la région himalayenne a permis de mettre un terme à la théocratie bouddhiste qui y régnait et libérer ainsi un peuple maintenu en servage par 10% de la population.

Le dalaï lama qui a fui la région en 1959, et ses partisans, dénoncent cependant l’oppression politique et religieuse que la Chine exerce sur la région.

La Chine « veut célébrer le jour de +l’émancipation+ (le 28 mars), mais ce jour est celui de la répression des Tibétains par les Chinois », s’est insurgé Sonam Dagpo, secrétaire aux relations internationales du gouvernement tibétain en exil.

Selon les Tibétains en exil, la répression par l’armée chinoise de l’insurrection avait fait quelque 87.000 morts entre mars et octobre 1959.

« Si les Tibétains étaient vraiment des esclaves, pourquoi leurs descendants comme moi se battent-ils pour la liberté ? Nous ne voudrions jamais réinstaurer le vieux système, s’il avait été ainsi », a déclaré le responsable.

L’année dernière, des manifestations pacifiques ont eu lieu dans le « grand Tibet », couvrant la région autonome et certaines zones des provinces voisines, pour commémorer le 49e anniversaire du soulèvement raté.

Ces manifestations ont cependant dégénéré en émeutes le 14 mars à Lhassa, avant que les violences ne se répandent aux régions alentours.

La répression a fait, selon les exilés, environ 200 morts et 1.000 blessés.

Pékin a de son côté accusé les émeutiers d’avoir tué 21 personnes.

Publicités

Written by illico

21 janvier 2009 à 9:14

Publié dans actualités, Chine, International

Tagged with , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :